Par où commencer ?

  ON RESPIRE...

 

On est beaucoup à vivre comme ça. On vit très bien, on sort, on est invité pour des repas, des mariages, on part en camps, on fait du sport, on mange des pique-niques... On n'est presque jamais malade, on est moins grinche, on récupère des ratios poids/taille raisonnables, on se concentre mieux, on se réveille reposé, on a moins mal aux articulations, on n'a plus le ventre qui déconne, etc....
C'est l’occasion de reprendre le contrôle, de découvrir de nouvelles choses en cuisine et de sortir de la routine et de redécouvrir ses enfants sous un meilleur jour. Je peux vous faire une promesse, si vous êtes vraiment carrée et que la raison de l'arrêt n'est pas juste une lubie, vous allez vraiment gagner en temps et en qualité de vie.

  ON SE TROUVE UN MOMENT AU CALME...

 

Oui, on vire les terroristes au parc, chez les voisins, à la cave... faites comme chez vous, mais réservez pour vous un moment sans interruptions ni urgences maman... vous allez devoir être stricte, dire au revoir à des vieilles connaissances et toucher à un truc qui touche à vos racines, à vos habitudes, à vos madeleines de Proust, à la cuisine de maman.... 
On se met un fond musical qu'on apprécie, on se fait un thé et on se réjouit de pouvoir nettoyer le tiroir à épices. Finalement, à ce stade des hostilités c'est généralement un de ces trucs qu'on n'a pas eu le temps de ripoliner pour de vrai depuis des plombes. Du coup, c’est l'occasion idéale pour faire les à-fonds et voir le stock de trucs qui traînent, enfin nettoyer les miettes et autres fond de bouillon éparpillé que bébé avait utilisé pour décorer le tiroir....

ON PRÉVOIT UNE GRANDE CAISSE...

 

carton, sac .... bref, un grand truc pour ce qu'on va donner plus loin. C’est idéal pour que belle maman réalise ce qu'elle doit éviter dans sa cuisine la prochaine fois que vous venez manger en tribu.... et chouchou doit IMPÉRATIVEMENT bien regarder aussi. Sinon vous allez être en mode "reset" pour des mois.
La table de la cuisine doit être dégagée, mis à part la belle tasse de thé et le chocolat.... et vous aurez aussi un sac poubelle pas loin.

ON SORT TOUT LE CONTENU

du premier tiroir, armoire, réserve... bref, une zone à la fois MAIS ABSOLUMENT TOUT DOIT SORTIR. On en profite pour donner un petit coup de patte. Croyez-moi, le niveau de satisfaction d'avoir un truc nickel dans la cuisine sera efficace pour contre-balancer le choc de tout ce qui ne peut plus figurer sur la liste des courses....

ON MANGE UN BOUT DE CHOCOLAT...

et on se boit une petite gorgée de bon thé en savourant le calme dans la maison et on n'oublie pas de se dire que c'est le début d'un changement positif, pas un truc horrible qui vous fait peur.

C'EST QUOI LE PROBLÈME DU GLUTEN POURQUOI JE FAIS TOUT CA?
 

En gros, version courte, on a beaucoup joué avec avec la teneur en "glue" du blé. Depuis des décennies, on a apprivoisé les plantes, certes, mais avec le blé, la science (et pas la bonne) s'en est mêlée. Pour que les pâtes puissent supporter les machines, que le pain lève quand même, vite et bien et toujours pareil sans le savoir faire et le coup de main du boulanger, on a augmenté de manière ridicule la teneur en gluten du blé. Pire, on rajoute du gluten au moulin. (si si, c'est un pâtissier qui me l'a dit) Du coup c'est devenu super indigeste.
Après, le blé c'est pas cher, c'est lourd et ça se marie avec tout. Du coup les industriels ils adorent. Alors, il y en a dans tout et n'importe quoi pour lester les paquets, augmenter l'onctuosité, stabiliser, alourdir,.... réduire la quantité de viande des burgers, rendre les céréales plus nourrissantes..... bref, il y en a partout. ET alors on en mange pas seulement tous les jours, mais 5, 6,7,8 fois par jour tous les jours sans arrêt. ET là, le système dit stop. Ajoutez à cela les modes de production au glyphosphate et autres douceurs pharmaceutiques et vous avez un cocktail explosif (malheureusement littéralement pour certains )

PASSEZ LES LISTES D'INGRÉDIENTS AU CRIBLE.

Et oui, il y a du gluten dans le café soluble, dans le ketchup, la sauce soja, les chupachup, l'aromate, le nesquick, les cornflakes, certaines frites.... et ouais, on en mange tout le temps. Alors il va s'appeler malt, amidon, amidon modifié..... mais c'est toujours le même problème.

ON NE PANIQUE TOUJOURS PAS...

Il y a du tamari pour remplacer le soja, des sels de mer aux herbes pour l'aromate, des cacaos sans blé, des recettes faciles, pleins de repas que vous connaissez qui n'en contiennent pas!
Soupes de légumes, pommes de terres sautées, riz, quinoa, patates douces... la farine de sarrasin remplace très facilement la farine dans la majorité des recettes de cuisine. Le lait de coco remplace les produits laitiers facilement dans la cuisine aussi.

Pour le reste, on trouve de plus en plus de recette sympas sur le net, il y a des ateliers de cuisine chez les mamansrebelles, et les crudivors ont des supers idées. Libre à vous de rajouter un morceau de viande...

C'est pas pour en rajouter une couche mais sans déconner,

ON NE FAIT PAS D'EXCEPTIONS.

Même si la copine a lu un article, même si belle maman a cuisiné une spécialité, même si c'est l’anniversaire de tata Micheline....

Oui, une intolérance n'est pas une allergie MAIS c'est une histoire de goutte d'eau qui fait déborder le vase et si vous voulez vraiment constater une amélioration notable il va falloir vous offrir le luxe de sortir de l'état inflammatoire qui vous pompe. Et là, c'est pas de blé, pas de maïs et pas de flocon d'avoine. ZERO. NADA. Trois mois. Pour de vrai, rien. En cas de doute on ne mange pas. Vous pouvez anéantir des semaines d'effort avec une exception. Pire, tant que vous êtes en inflammation chronique, vous allez potentiellement réagir à des autres aliments juste "parce que". 
Choisissez une période propice en sachant que ça va vous poser "problème" il va falloir assumer le "régime chiant" en publique. Et si on se trompe, c'est pas grave. On ne se châtie pas plus que ça. On corrige le tir et on s'y remet. (ça ne sera pas la dernière...)

LES COMPLEMENTS 

Les résultats sur votre état de fatigue par exemple peuvent être grandement aidé par des compléments. Eh si, c'est pas que je suis sponsorisée.... mais un tube digestif enflammé, agressé, englué ne fonctionne que partiellement et les éléments important pour votre bien-être ne sont que mal absorbés. C'est con mais c’est vrai et du coup on est encore plus patraque. Ça vaut la peine de se faire une petite cure particulièrement intense ça aide beaucoup à avoir un coup de boost supplémentaire au début. 
(on évite les vitamines chimiques de grandes surfaces, qui ne se fixent pas vraiment mais vous donne une faim de loups d'ici 10:00. On vise un poil plus haut) 
Et si vous avez des soucis précis, sachez qu'on a en a vu passer un certain nombre et qu'on a pas mal de trucs, d'astuces et d'adresses ou de noms à partager au cas par cas.

APRES... 

Après on se prépare une liste de menus et des courses qui vont avec. Salades, légumes, nouilles sautées, papet vaudois, tomates farcies, cury thaï, soupes de saison, omelettes aux légumes, fricassées de champignons, rösti, riz, poissons, pommes de terres au four, la liste est longue. C'est l'occasion de découvrir ou redécouvrir certaines recettes, d'autres cultures et de nouveaux goûts. 

On se fait plaisir en faisant du pain frais, des boulettes, des salades fraîches et colorées...

Robot

Recyclage des restes